transhumance d’Etsaut à Bedous

le 1° octobre, nous avons redescendu nos troupeaux à Bedous.

Les troupeaux de garde ont été récupérés par leurs éléveurs en fin de mois de septembre.

Après une dernière soirée enjouée et conviviale au Cap de Guerren et une nuit réparatrice, nous avons déjeûné, rangé la cabane, fermé l’eau,….. et en avant !

D’abord ne laisser aucune chèvre s’échapper vers les falaises sous Cap de Guerren, puis une fois à Salistre, ça roule, le chemin est bien tracé et les ânes sont derrière pour pouvoir porter la brebis à la patte cassée quand elle ne peut plus suivre …

Et la journée va son chemin …

Le départ de la place d’Etsaut vers 12 h, la RN134 et ses camions et voitures d’un trait pour profiter de la pause circulatoire de midi, des valeureux transhumants, super nombreux pour contenir le troupeau, et des « loin devant » et « loin derrière » super efficaces pour communiquer par signes et le faire doubler en toute sécurité ! Chapeau bas à tous !

Puis l’entrée dans le  Chemin d’Arbeillat  ……ouf, Adieu la 134 !

À la pause au bord de la Berthe, la pluie nous menace …. et à la montée avant le belvédère elle nous arrose : courte averse drue !

et la « soupe rapide » en sachet est la bienvenue pour les courageux arrivés à Casteruch !

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*